Protection des données dans le m-commerce : mythe ou réalité ?

L’avènement du m-commerce a permis aux hyperactifs d’acheter divers types de produits sans se déplacer.

Mais le problème réside dans le fait qu’on n’est jamais à l’abri des cybercriminels.

En effet, ces derniers ont déjà fait un grand nombre de victimes depuis la naissance de ce système.

Il existe toutefois des moyens permettant de contourner leurs manœuvres, des moyens dont l’efficacité a déjà été prouvée par des spécialistes du m-commerce.

Les principes de précaution

La plupart du temps, lorsque l’on souhaite acheter par téléphone, plusieurs informations personnelles doivent être fournies au vendeur.

Si ce dernier ne met pas en place une politique de confidentialité efficace, ces informations peuvent être utilisées par des cybercriminels pour voler de l’argent au consommateur.

Qu'en est-il du Mcommerce?

©itespresso.fr

Pour une meilleure protection des consommateurs, la commission nationale informatique et liberté a établi les principes de précaution, des règles d’or à respecter pour éviter les vols de données.

Ce sont surtout des principes fondés sur le contrôle de la sécurité par le consommateur et une collaboration permanente entre celui-ci et sa banque.

Les modes d’achat avec un téléphone mobile

Le mode d’achat ainsi que le système de paiement varient en fonction du type d’article à acheter.

Pour une application mobile, il est conseillé de se rendre sur une boutique d’application et payer son prix au gestionnaire.

Les produits achetés doivent toutefois être réglés au marchand en ligne.

Si l’achat concerne des sonneries et des fonds d’écran, il s’effectuera via appel surtaxé ou SMS+.

S’il se fait via un site marchand, le mode d’achat reste le même que celui d’un ordinateur.

Au final, le règlement se fait, en principe, par carte bancaire.

Comment éviter le vol des données ?

Le paiement via carte bancaire représente le système enregistrant le plus de cas de fraudes.

En effet, les seules informations bancaires d’une personne suffisent aux malfrats pour débiter un compte.

Pour se mettre à l’abri d’une mauvaise surprise donc, il est préférable de n’acheter que sur des sites sécurisés.

Mais comment savoir si un site est sécurisé ou non ?

C’est simple: il suffit de voir si l’adresse commence ou non par « https ».

Sinon, il est possible de vérifier l’existence d’un cadenas affiché dans la fenêtre du navigateur.

Si l’achat est réalisé via une application, il importe de lire les conditions générales de vente et les foires en question si on veut savoir s’il y a ou non confidentialité des données.

Sources:

http://marketingnews.fr/articles-7/m-commerce

http://www.net-iris.fr/veille-juridique/actualite/28063/protection-des-donnees-et-achat-via-un-smartphone.php

Etiquettes: