Comment se sentir en sécurité ?

Nous sommes de plus en plus nombreux à avoir peur de nous faire agresser et donc à être tentés de nous “armer” afin de mieux nous protéger, mais nous devons faire attention à ce que la loi nous autorise, alors je vous propose de voir cela ensemble.

L’achat de matériel de défense et auto-défense

Si certains pays comme les États-Unis ou la Suisse autorisent le port d’arme pour les citoyens, sous certaines conditions, ce n’est pas le cas en France.

Pourtant, nombreux sont les citoyens qui souhaitent disposer de moyens de défense ou d’auto-défense.

Ceux-ci peuvent alors se tourner vers divers objets comme une bombe lacrymogène poivre ou une matraque telescopique.

L’ère d’Internet

Avant, il était plutôt compliqué de trouver du matériel de défense et auto-défense, mais avec Internet, c’est devenu un véritable jeu d’enfant.

Les sites sont nombreux à proposer des objets ayant vocation à se défendre.

Sur certains sites, ces objets côtoient des catégories comme vêtement gendarmerie, vêtement police municipale ou encore vêtement pompier.

Cependant, si l’on peut légalement se procurer une tenue de gendarme ou une arme de type défense électrique taser, cela ne veut pas dire que l’on peut s’en servir comme bon nous semble.

Des précautions à respecter

Se faire passer pour un gendarme ou un policier est par exemple illégal.

De même, si l’on peut facilement se procurer sur Internet une bombe lacrymogène, un taser ou une matraque, cela ne signifie pas que l’on peut les utiliser comme on veut.

Il s’agit d’objets potentiellement dangereux, qui, même utilisés en situation de défense, pourraient valoir à leur propriétaire de très gros ennuis avec la justice.

Il existe également quelques subtilités à connaître.

Ainsi, posséder certains de ces objets de défense est autorisé, mais les transporter avec soi est parfois interdit par la loi, et l’on doit donc les laisser en permanence à la maison !

L’intérêt des armes de défense et auto-défense

L’achat de ces objets, dont la vente est interdite aux mineurs, doit être envisagée avec recul.

Si l’on ne se sent pas en sécurité pour un motif légitime, cela peut être intéressant.

Mais ces objets ne doivent pas être achetés pour s’amuser ou pour être gardés avec soi en permanence, au risque de s’exposer à des problèmes avec la loi.

De plus, il faut être vigilant à bien les ranger à l’abri des enfants.

Article sponsorisé