Suspension de permis pour alcoolémie : quel recours ?

Il existe une solution efficace et tout à fait légale pour se défendre en cas d’infraction pour conduite sous alcool.

Sommaire:

1 – Comment ne pas perdre son permis de conduire pour conduite sous alcool?

2 – Pourquoi faire appel à un avocat spécialiste du permis de conduire?

3 – Avocat de délit routier : une aide indispensable

Comment ne pas perdre son permis pour conduite sous alcool?

Tout conducteur sait que conduire sous l’emprise d’un état alcoolique représente un danger pour lui et les autres.

Pourtant, de nombreuses personnes ayant consommé une quantité modérée d’alcool prennent le volant, ignorant qu’elles sont en infraction.

En cas de récidive, elles risquent même une suspension du permis de conduire.

Le permis de conduire annulé peut avoir un impact dramatique sur la vie privée et/ou professionnelle et lorsque le permis est un outil de travail, l’intéressé risque un licenciement.

Pour le préserver, il existe une solution : faire appel au professionnalisme d’un avocat spécialisé en annulation du permis de conduire.

Pourquoi faire appel à un avocat spécialiste du permis de conduire?

Il est très difficile de se défendre seul face aux tribunaux, or de plus en plus de conducteurs doivent comparaître, la répression en matière d’infractions du code de la route s’étant amplement durcie ces dernières années.

Se faire assister d’un avocat en droit routier est devenu indispensable pour contester une suspension du permis, notamment pour alcoolémie positive.

Pour pouvoir conduire sa voiture, il ne faut pas perdre son permis de conduire pour alcoolémie.

C’est également une solution intrinsèque pour protéger ses points et être conseillé.

Pour ce faire, il convient de prendre contact avec un avocat du droit de la route dès la rétention du permis de conduire ou la réception de la notification d’une décision de suspension.

Avocat de délit routier : une aide indispensable

L’avocat en suspension de permis peut également assurer la défense de son client en cas de refus de se soumettre au dépistage, qu’il y ait eu accident de la route ou non, qu’il soit récidiviste ou pas.

L’avocat du droit de la route intervient aussi en toute légalité auprès des personnes risquant une suspension du permis de conduire pour usage d’un véhicule sous l’emprise d’un stupéfiant.

Article sponsorisé